La technologie

SurgiMAb développe des conjugués fluorescents qui permettent aux chirurgiens oncologues de visualiser en temps réel les contours d’une tumeur, ainsi que les nodules ou les métastases de petite taille.

Pour chacun de ses conjugués fluorescents, SurgiMab utilise conjointement un anticorps monoclonal et un colorant visible dans le proche infra-rouge. Les anticorps monoclonaux sont des outils permettant le ciblage tumoral le plus spécifique qui soit. Après injection, ils se fixent de façon spécifique et durable sur les  marqueurs tumoraux de surface. Le colorant fluorescent joue alors le rôle de révélateur et permet la mise en évidence de micro-tumeurs dans un environnement sain.

Les nodules de petite taille, invisibles même à l’œil exercé du chirurgien, s’illuminent et peuvent être enlevés, diminuant ainsi le risque de rechute du patient.

En proposant aux chirurgiens oncologues une véritable « biopsie optique » en situation per-opératoire, SurgiMab servira donc directement l’amélioration du pronostic de certains patients atteints de cancers. Cette démarche introduit une dimension thérapeutique dans les stratégies actuelles de détection précoce des cancers. La technique de chirurgie guidée par fluorescence est intrinsèquement une technique de diagnostic (visualisation des cellules tumorales) mais avec une conséquence immédiate sur l’attitude thérapeutique (modification du geste du chirurgien, et éventuellement du schéma thérapeutique post-opératoire).