Pipeline

Actuellement, pour différencier le tissu sain du tissu tumoral pendant la chirurgie, le chirurgien oncologue se base principalement sur l’apparence visuelle de la tumeur et sur la palpation. Dans de trop nombreux cas, on assiste encore à une résection incomplète du tissu tumoral, parfois non détectable à l’œil nu ou la palpation, ou au contraire à une résection trop large de tissu sain. La résection complète des tumeurs étant reconnue comme le principal facteur pronostic chez les patients, de nombreuses technologies d’imagerie peropératoire sont actuellement évaluées pour permettre le développement de la chirurgie guidée en temps-réel.

Image pipeline 2018

SGM-101 permet aux chirurgiens de visualiser les tumeurs de leurs patients, pour pouvoir efficacement valider les berges chirurgicales ou permettre la détection de nodules de très faible volume afin d’améliorer les pronostics à long terme. Grâce à sa capacité à cibler plusieurs types de tumeurs, SGM-101 devrait permettre d’améliorer la prise en charge des patients dans divers types de pathologies tumorales parmi lesquelles les tumeurs colorectales, les tumeurs du pancréas ou de l’estomac.

Essais cliniques

Essai de Phase I

Une première étude a débuté en en mai 2015 à l’Institut du Cancer à Montpellier. L’objectif premier de cette étude était d’évaluer, chez 15 patients, la sécurité d’utilisation de SGM-101, et de déterminer la dose recommandée pour les futures études de Phase II. Parmi les objectifs exploratoires de l’étude, la faisabilité et la détection de lésions néoplasiques chez des patients opérés pour une carcinose péritonéale d’origine digestive a également été évaluée.
Cette étude a démontré la safety de la molécule et la possibilité de visualiser des nodules en temps réel.

En savoir plus sur l’étude clinique

Le recrutement pour un deuxième essai clinique a débuté en Février 2016 à Leiden (Pays Bas). L’efficacité du conjugué fluorescent SGM-101 est évaluée en même temps que la tolérance, chez des patients opérés pour un cancer du pancréas ou du rectum ou pour une récidive de cancer colorectal.
Cet essai a déjà permis de démontrer l’efficacité du SGM-101 pour la détection en temps réel de tumeurs du pancréas, du rectum ainsi que des métastases associées.

Les résultats préliminaires de l’essai on fait l’objet d’une publication dans le journal Lancet Gastroenterology & Hepatology (Boogerd L.S.F. et al. 2018). Il y est démontreé que « dans la cohorte exploratoire, 19 (43%) de 43 lésions ont été détectées grâce à l’imagerie de fluorescence et n’étaient pas cliniquement suspectes avant la détection par fluorescence, ce qui a permis une modification de la stratégie de traitement chez six (35%) des 17 patients évalués. »

En savoir plus sur l’essai clinique

Essai de Phase III

Détection par fluorescence dans le proche infra-rouge de métastases du ganglion rétropéritonéal.
Vidéo issue de l’article Boogerd L.S.F. et al., 2018 The Lancet Gastroenterology & Hepatology 3(3): 181-191. DOI: https://doi.org/10.1016/S2468-1253(17)30395-3

Une étude clinique multicentrique de phase III est en cours de préparation. Elle rassemblera une dizaine de centres hospitaliers et cliniques aux Etats-Unis et en Europe. Les premiers patients seront inclus dans le courant de l’année 2018.

En savoir plus sur l’essai clinique

L’imagerie guidée par fluorescence entre dans une nouvelle ère dans laquelle les applications cliniques réelles au quotidien sont à portée de mains. La combinaison unique de nos efforts de chirurgiens oncologues et de l’infrastructure offerte par un groupe de renommée mondiale comme le CHDR ouvre des perspectives très excitantes. Des interventions médicales extrêmement importantes sont aujourd’hui très proches de la pratique clinique.

Dr. Alexander Vahrmeijer, investigateur Principal de l’étude.